Robins des rues
Espace bénévoles

Association d’aide et accompagnement aux personnes démunies


Accueil > Agenda >

Visite d’été

Afin de mieux comprendre le tissu associatif qui intervient auprès des sans-abris, rien de mieux qu’une immersion. L’occasion d’abord de se rappeler de ce qu’est un ESI ou Espace Solidarité Insertion. Il s’agit de lieux d’accueil de jour labellisés par la Ville de Paris et répondant à un cahier des charges précis. Ils accueillent de manière inconditionnelle les personnes en situation de grande précarité et d’exclusion et offrent une mise à l’abri en journée. Comme la Mie de Pain, plusieurs structures parisiennes gèrent ces centres telles qu’Aurore, Emmaüs Solidarité ou le Samu Social de Paris.

Arrivée à 10h30 (ou 10h45). Des personnes passent les portes depuis déjà 8h30 : pour prendre un café, chercher leur courrier au service de domiciliation, faire une lessive, prendre une douche, se reposer… L’équipe est réduite ce matin – mois d’août oblige – mais en temps normal, ce sont 12 salariés appuyés de bénévoles qui accueillent jusqu’à 150 personnes par jour.

Première surprise : l’atmosphère apaisée. Nous sommes loin du bruit de la rue. Il y a du passage mais les gens sont calmes, attendent patiemment leur tour. Les publics ne sont pas les mêmes que ceux des maraudes, ils semblent pour la plupart moins « usés par la rue », moins alcoolisés aussi.

Les anciens locaux de la RATP sont superbes et adaptés aux activités de l’ESI : des puits de lumière dans les couloirs, un patio avec potager autour duquel se distribuent les bureaux, un agent d’entretien qui maintient les espaces propres toute la journée…

Les permanents ont un réel souci de la qualité de service pour les accueillis. Des psychologues et travailleurs sociaux reçoivent sur rendez-vous mais passent aussi du temps en collectif pour être identifiés et créer un premier lien. Un espace et des temps dans la semaine sont réservés pour les femmes, pour qu’elles se sentent à l’aise – elles représentent 10% des personnes accueillies. L’ESI ferme entre midi et deux et à 17h mais s’il pleut des averses ou s’il fait trop froid ou trop chaud, les personnes ne sont pas mises à la porte. Bienveillance et confiance sont les maîtres mots.

Une chouette découverte. Messieurs les maires des 17ème et 18ème arrondissements, à quand un tel espace d’accueil pour les sans-abris sur vos territoires ?

Marie.